Zoran Music, bouleversant …

Peintre et graveur slovène (1909/2005).
Comment ne pas se sentir percuté par le travail de Music, profondément et définitivement marqué par son internement à Dachau en 1945 ?
Tout d’abord des dessins de la période de déportation, qui traduisent la souffrance, les sévices subis, et dont il fut le témoin. Des cadavres à même le sol, des pendus, dessinés sur du papier dérobé à ses geôliers. Puis à nouveau dans les années 70, Zoran Music a décidé de revenir sur l’horreur vécue avec sa série « Nous ne sommes pas les derniers », suivi d’un retour progressif vers la normalité, plus apaisé, mais toujours avec des couleurs sourdes, presque sombres.
Il est mort à Venise, où il avait reçu à plusieurs reprises son ami François Mitterrand.
Quelques-unes de ses œuvres ici : http://monoeil.blog/index.php/zoran-music/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *