Quel Art dans MonOeil ?

Qu’est-ce qu’une œuvre d’art si ce n’est une création humaine sans utilité ? 
Un couteau, par exemple, peut être original, très beau, mais il doit permettre de couper, et il est généralement duplicable. Il relèvera donc, en petite série, de l’artisanat ou, si les quantités le justifient, de l’industrie. 
L’art, lui, n’est pas reproductible, il est unique et c’est ce qui différencie l’artiste de l’artisan, l’œuvre de l’objet à finalité pratique. 
MonOeil donne à voir, entendre ou lire des œuvres d’art. 
Sans explication, sans critique. Ce serait franchement présomptueux.
L’esthétique (étymologiquement « sensation ») peut difficilement se codifier, et sans nier l’apport de l’analyse de véritables spécialistes à l’histoire de l’art, je m’en remets ici à mon ressenti personnel, fruit de mon éducation (un peu), de mon expérience, de ma curiosité et de mon propre niveau d’exigence, qui vaut ... ce qu’il vaut. 
C’est ainsi que certaines œuvres me resteront à jamais hermétiques, car je pense ne pas les comprendre, au point parfois de considérer qu’il s’agit d’impostures : c’est la cas, par exemple, de Malévitch et son carré blanc sur fond blanc, de tout le travail de Jeff Koons, pour ne citer qu’eux. 
L’art n’a pas d’autre fonction que celle d’éveiller notre curiosité, de nous faire grandir, de nous procurer des émotions et du plaisir. Rien de très rationnel là-dedans ... De Bach, je n’aime que les suites pour violoncelle, de Schubert j’aime tout sauf les messes et requiems, (les initiés devraient avoir déjà compris !), je suis insensible au talent immense de Miro, d’Ingres ou de Vermeer, Proust me tombe des mains ... 
Aveu contraint  d’inaptitude à apprécier certains monuments du champ artistique, mais le rapport que nous entretenons tous avec une œuvre d’art ne peut être que personnel. Il n’existe pas de vérité, puisque la beauté perçue dépend finalement de l’œil ou de l’oreille que nous lui prêtons !
Reconnaître le talent n’oblige pas à aimer mais seulement, peut-être, à tenter de comprendre les raisons du désamour lorsqu’il se manifeste.
MonOeil compile donc uniquement des œuvres qui me plaisent au moins un peu, beaucoup pour quelques unes, presque (!) à la folie pour certaines, plus rares tout de même ... 
A celles et ceux qui prendront quelques instants pour se balader dans ce blog, bienvenue, et merci ! 
MT
MonOeil.blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *